Sorties de la semaine

Les sorties de la semaine

    

Et 7 films de plus avec la rétrospective Fassbinder !

fassbinder2.jpg  

Et deux séances spéciales !

  

Publicités

L’agenda des événements

Rétrospective Fassbinder – Partie 2
7 films en version restaurée
jusqu’au 22 mai

Ciné-Rencontre : Mes frères
Discussion avec le réalisateur

Mardi 22 mai à 20h00

Architecture et Cinéma
Soirée de clôture

Jeudi 24 mai à 20h15

Rencontre avec JF Stévenin & intégrale
Rencontre le 30 mai à 20h00 (pré-vente des places à l’Eldo)
Diffusion des films du 23 mai au 5 juin

Rencontre avec François Chattot
Discussion autour du film : Le ciel étoilé au-dessus de ma tête

Mardi 29 mai à 20h15

Ciné-Rencontre : Mes frères

Mardi 22 mai à 20h00

Rencontre avec le réalisateur
Bertrand Guerry

débat animé par Lorraine Joly,
psychologue au sein du service de
génétique du CHU de Dijon


De Bertrand Guerry.
France. 2018. 1h44.
Avec David Arribe, Thomas Guerry, Sacha Guerry …
Deux frères, Eddy et Rocco, ont connu leur heure de gloire sur la scène « Rock Indé » à la fin des années 90. On les retrouve dix ans plus tard sur une île, défilant en tête de la fanfare locale. Les souffrances ont brisé les cœurs et meurtri les corps, mais la joie va renaître de la fraternité.

La bande annonce ICI

Le dossier de presse ICI

<><><><><><>

Soirée proposée à l’initiative du centre de génétique du CHU de Dijon
en partenariat avec l’ARGAD, TRANSLAD Family, CLAD,
CHU de Dijon et la Fondation Groupama

> Tarifs habituels / Pré-vente à l’accueil <

Architecture & Cinéma : soirée de clôture !

Jeudi 24 mai à 20h15
L’amour existe de Maurice Pialat
Contre-courant de Jean-Daniel Pollet
La forme d’une ville de Pier Paolo Pasolini & Paolo Brunatto

films suivis d’une discussion en salle avec un architecte puis d’un verre offert dans la hall

Pour cette dernière date de la saison, nous vous avons concocté un magnifique programme de courts-métrages, à ne manquer sous aucun prétexte !

L’amour existe. De Maurice Pialat. France. 1961. 22min.
Parce que c’est un chef d’œuvre. Parce que ce n’est ni tout à fait un documentaire, ni un essai, c’est un poème cinématographique, mélancolique et puissant, qui s’articule autour des mots Maurice Pialat, des longs plans panoramiques dessinés par Gilbert Sarthre, et de la musique de Georges Delerue. C’est un film de 1960, dont le propos, politique, sur la banlieue, sur le quotidien des habitants de la périphérie reste vrai. À l’écran, défilent doucement les images grises des heures de poi nte dans les transports en commun, des embouteillages des vies pavillonnaires prêtes à tous les sacrifices pour échapper aux barres d’immeubles, quitte à se planter au bout d’une piste d’atterrissage d’Orly ou de Roissy. On voit des images des bidonvilles de Massy à la fin des années 1950 celles des barres HLM parfois quasiment aveugles. À ce moment du film, le commentaire de Maurice Pialat dit : « Le paysage étant généralement ingrat. On va jusqu’à supprimer les fenêtres puisqu’il n’y a rien à voir ». Entre Pantin, Courbevoie, et la périphérie Est de Paris, ce que propose Maurice Pialat dans ce film magnifique, ce n’est pas une étude de la banlieue mais une évocation, pour dire « le parachèvement de la ségrégation de classes » ; la promiscuité des appartements HLM « qu’on ne choisit pas » ; pour dire la vie de travailleurs qui n’ont que la « vieillesse comme récompense », et la mise à l’écart des centre-ville, là où les rares horizons sont ceux des zones industrielles et commerciales. L’Amour existe est un film d’amour triste, rageur, sévère parfois, et lucide, comme Maurice Pialat.

Contre-courant. De Jean-Daniel Pollet. France. 1991. 10 min.
Sur un texte de Pierre Borker, voyage symbolique autour de l’enfouissement de la Bièvre, prétexte à évoquer les problèmes de la pollution des cours d’eau dans une banlieue délabrée, le film prend le caractère d’une enquête ironique qui laisse à Jean-Daniel Pollet toute la liberté formelle qu’il aime pratiquer. Petit court métrage où l’on retrouve la science du montage et la dimension poétique de ce grand cinéaste trop rarement diffusé. Sur des images et des photographies d’immeubles et d’objets spécifiques du paysage urbain, sans aucune présence humaine, une voix raconte la recherche d’une chose qu’elle ne connaît pas, cachée à ses regards dans Paris. Cette évocation poétique d’une enquête comparée à une quête mythologique, et dont l’objet est une rivière, la Bièvre, donne un ton étrange à ce court-métrage, créant une atmosphère de menace contre la ville. Parmi les lieux de tournage : les immeubles du Front de Seine, quai de Grenelle (15e), une ruelle à l’abandon.

La forme d’une ville. De Pier Paolo Pasolini & Paolo Brunatto. Italie. 1973. VOST. 16 min.
Où Pier Paolo Pasolini parle face caméra d’Orte, de sa forme, de son profil et de sa transformation par l’ajout de maisons modernes et d’immeubles HLM, du rapport de la forme d’une ville au paysage où elle s’inscrit et de l’intervention de l’homme démiurge, qui n’est pas souvent celui qui habite et façonne la ville au quotidien. Un film hautement poétique et politique.

Soirée organisée en partenariat avec Latitude21 et la Maison de l’Architecture de Bourgogne.
Tarifs habituels. 4€50 pour les membres de la MAB

Rencontre avec François Chattot

mardi 29 mai à 20h15
discussion autour du film :
Le ciel étoilé au-dessus de ma tête

– film à partir du 23 mai –

De Ilan Klipper. France. 2018. 1h17.
Avec Laurent Poitrenaux, Camille Chamoux, Marilyne Canto …
Bruno a publié un fougueux premier roman en 1996. La presse titrait : « Il y a un avant et un après Le ciel étoilé au-dessus de ma tête ». Vingt ans plus tard, Bruno a 50 ans. Il est célibataire, il n’a pas d’enfants, et vit en colocation avec une jeune Femen. Il se lève à 14h et passe la plupart de ses journées en caleçon à la recherche de l’inspiration. Pour lui tout va bien, mais ses proches s’inquiètent…

La bande annonce ICI

Le dossier de presse ICI

> Tarifs habituels / Pré-vente à l’accueil <

Journées Collecte Cinéma pour la Braderie

La Grande Braderie Cinéma de l’Eldo se prépare pour l’arrivée du printemps
(oui, on commence tôt !) !

A l’occasion de l’annonce du palmarès du Festival de Cannes, l’Eldo et le Collectif Eldo organisent une Grande Braderie Cinéma le dimanche 20 mai de 10h à 18h. Ce sera l’occasion de chiner, de papoter autour d’une bière ou d’une part de cake, de revoir sa déco cinéphile ou encore de profiter des sorties de la semaine !

Pour l’organiser, nous entamons la phase #1 : LA COLLECTE.
C’est donc le moment de faire un tour au grenier, de débroussailler vos bibliothèques, de tailler dans vos discothèques, de désherber vos vidéothèques !

Que recherchons-nous ?
– des livres traitant du cinéma: essais, biographies…etc
– des romans ou BD ayant donné lieu à une adaptation au cinéma
– des DVDs, cassettes VHS, voire bobines pellicules…
– des CDs et vinyles de musiques de films
– des journaux, magazines et revues de cinéma
– des affiches, photographies, documents divers et variés
– des objets: vieilles caméras, appareils photos…etc…

Comment nous faire parvenir vos dons ?
– en venant déposer vos dons à l’eldo dans la caisse bleue prévue à cet effet dans le hall du cinéma (pour les documents en petites quantités).
– lors des deux matinées de collecte: samedi 10 mars et dimanche 25 mars ; les gros bras de collectif eldo seront présents pour vous aider à décharger.
– en prenant RDV avec les déménageurs de Collectif Eldo qui viendront chez vous avec leur diable et leurs cartons, dans leur beau camion.

Nous comptons sur votre générosité pour faire de cette braderie un évènement !

Bientôt, la PHASE #2 : TRI ET ETIQUETAGE !

La petite bibliothèque cinéma de l’Eldo !

Nos plus jeunes spectateurs connaissent bien l’espace qui leur est dédié dans le hall du cinéma.
Avant ou après leur séance, les enfants peuvent passer un moment à dessiner, jouer ou feuilleter un livre.
Collectif Eldo, avec le concours de la Bibliothèque municipale de Dijon a décidé d’enrichir le coin lecture de ce lieu de détente pour cinéphiles en herbe.
On y trouvera désormais des ouvrages en lien avec la programmation jeune public. Les livres seront choisis par l’équipe de Collectif Eldo dans les collections de la BM de Dijon et renouvelés régulièrement au gré des nouveaux films projetés.

Les livres sont à consulter sur place, merci d’en prendre soin.
Bonne lecture et bonne séance !

Info-kiosque Notre-Dame-des-Landes

Tous les jeudis de 19h à 20h30, l’Amicale Dijon/NDDL ouvre son info-kiosque dans le hall de l’Eldo.
Informations fraîches en provenance de la ZAD, collecte de dons et de matériel, littérature, etc.
notre-dame-des-landes-les-collectivites-demandent-l-evacuation-immediate-de-la-zad
Soutenons la lutte de Notre-Dame-des-Landes !

Nous recherchons des afficheurs et
un facteur pour nos programmes !!!

facteur

si vous souhaitez rejoindre
notre équipe de bénévoles,

contacter Romain
03 80 66 51 89 / eldo@wanadoo.fr

facebook twitter

pour vous inscrire à notre newsletter envoyez-nous votre demande à eldo(@)orange.fr

iconeSOURDlogoPMRwoody_allen1

Les moindres recoins du cinéma sont accessibles aux personnes à mobilité réduite et nos salles sont équipées de boucles magnétiques pour les appareils auditifs. Les gens délicats, en analyse depuis plus de 5 ans et qui aiment Woody Allen ont également accès à nos salles.