L’agenda des événements

La sociale : le débat
Avec Réseau Salariat Bourgogne
Mardi 6 décembre 18h
Rencontre avec l’acteur Paul Hamy
Autour de L’ornithologue de João Pedro Rodrigues
Mercredi 7 décembre à 20h15
Les 10 ans de la Cinématek De Mr Duterche
Projection de Flesh Gordon, concert et surprises !
Jeudi 8 décembre à 20h30
Assemblée du mouvement social dijonnais
Ouverte à tous !
Lundi 12 décembre à 20h
Marseille, évolution d’une ville : L’heure exquise
suivi d’une rencontre avec Luigi Filotico
Jeudi 15 décembre à 20h15
La fête du court-métrage
+pot et rencontre avec Stephan Castang
Vendredi 16 décembre à 20h15
Rencontre avec le réalisateur Sébastien Laudenbach
après le projection du film La Jeune Fille Sans Mains
Vendredi 23 décembre à 18h00

La Sociale : le débat

Soirée-débat
en présence de l’association Réseau Salariat Bourgogne
Mardi 6 décembre à 20h15
pré-vente des places à l’accueil, tarifs habituels

583394-jpg-c_300_300_x-f_jpg-q_x-xxyxx rs-logo-200Le film de Gilles Perret (Les jours heureux) revient sur les 70 ans de la Sécurité sociale, née en 1945 puis développée sous l’impulsion du ministre communiste Ambroise Croizat. Avant de subir un « effritement de ses principes fondateurs »

L’ornithologue : rencontre avec l’acteur principal

Mercredi 7 décembre à 20h15

photo_06

L’ornithologue. De João Pedro Rodrigues. Portugal. 2016. 1h75. VOST. Avec Paul Hamy, João Pedro Rodrigues, Xelo Cagiao, Han Wen, Juliane Elting…

suivi d’une rencontre avec Paul Hamy

Fernando, un ornithologue, descend une rivière en kayak dans l’espoir d’apercevoir des spécimens rares de cigognes noires. Absorbé par la majesté du paysage, il se laisse surprendre par les rapides et échoue plus bas, inconscient, flottant dans son propre sang.

« L’ornithologue du titre (l’acteur français Paul Hamy), est jeté de nos jours en pleine nature pour vivre une vie nouvelle : la vie de saint Antoine, celui de Lisbonne et de Padoue (1195-1231), un chemin ambigu et semé d’embûches, à travers les divers stades d’une passion, ou d’une pratique, de la liberté. Crier au chef-d’œuvre est la tentation à laquelle il ne faudra pas céder : Rodrigues, depuis O Fantasma (2001), a sa manière propre et oblique de libérer des décharges de sublime sans jamais prétendre à la clôture ou à la grandeur. C’est que la souffrance vient toujours saboter la grande «forme» en même temps qu’elle l’anime et qu’elle la soutient. Cette empreinte dans la chair, c’est l’affaire des films de Rodrigues, qu’il les signe seul, comme celui-ci, ou avec son complice João Rui Guerra da Mata : la question de comment prendre corps, un corps de plaisir ou un corps de sainteté (et leur indistinction). » Luc Chessel

<><><><><><><>
Tarifs habituels – Prévente à l’accueil

REVUE DE PRESSE ICI

Les 10 ans de la Cinématek De Mr Duterche

LA CINÉMATEK DE MR DUTERCHE FÊTE SES 10 ANS À L’ELDORADO !
Jeudi 8 décembre à 20h30

14991201_10154693766008875_8689935189670572515_o
10 ans de mauvais goût ça se fête !
La Cinématek de Mr Duterche c’est un peu plus de 70 films diffusés, dans lesquels le mauvais gôut a toujours été roi. Des budgets proches du zéro, des acteurs minables, des effets spéciaux ridicules, des dialogues incroyablement mauvais, des histoires débiles font de ces films si particuliers de grands moments de rigolade.

Pour fêter dignement cet anniversaire, nous vous proposons une soirée spéciale au cinéma Eldorado avec une buvette, des bandes annonces rigolotes, un petit concert de The Z’s, groupe spécialement créé pour l’occasion qui reprendra quelques classiques de musiques de films et de série tv version surf instrumental, et surtout la projection en 35 mm de FLESH GORDON, un chef d’œuvre cinématographique d’humour trash particulièrement kitsch parodiant le célèbre Flash Gordon dans une version Débilo Erotico Fantastique qui devrait facilement vous laisser bouche bée de par son extrême absurdité.

FLESH GORDON
De Howard Ziehm et Michael Benveniste (US – 1974). Parodie Débilo Erotico Fantastique

Balayée par de mystérieux « rayons sexes » venant de la planète Porno, la Terre est en proie à une véritable orgie sexuelle incontrôlable. Pour contrer ce fléau, Flesh Gordon, accompagné de sa fiancée et du professeur E.Jackull, embarque à bord d’un vaisseau spatial phallique pour une aventure cosmique extraordinnaire peuplée de créatures étranges et de méchants très méchants…

Jamais édité en DVD dans sa version intégrale, c’est la version 35 mm non censurée qui sera projetée ce soir là afin de retrouver tous les charmes du 35mm et ses si sympathiques imperfections.

Pas de réservation. Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles

ATELIER CINÉMA niveau 1

SAMEDI 10 DÉCEMBRE
9H00 – 12h00

atelier

Durée : 3 heures / Public : à partir de 12 ans.
Chaque atelier se déroule en deux parties : d’abord, une petite histoire subjective du cinéma à travers ses grandes (r)évolutions formelles et à partir d’extraits de films qui ont marqué le 7ème Art (les extraits sont entièrement renouvelés chaque année) ; ensuite, préparation, tournage et montage d’une courte séquence.

Les Ateliers Educatifs Cinéma sont animés
par Aurélio Savini,
formateur-réalisateur (CinéDV)

Inscription obligatoire à l’accueil de l’Eldorado
ou par téléphone 03 80 66 51 89

 logo Eldo couleur LOGOcinéDVdijonLOGO CotedOr

Assemblée du mouvement social dijonnais

Assemblée, ouverte à tous les citoyens
Lundi 12 décembre à 20h00 à l’Eldo

mur-en-bton-et-vgtation-12265713

Pensez à venir avec un petit truc à boire ou à grignoter !
Nous nous sommes donnés ce rendez-vous mensuel, pour l’instant à l’Eldo, afin de rester visibles, de pouvoir se retrouver régulièrement et de permettre à d’autres de nous rejoindre facilement.
Quelque chose a fleuri au printemps, à Dijon comme dans d’autres villes, malgré le passage en force de la loi travail. Nous sommes nombreux à vouloir continuer et agréger de nouvelles forces, de nouvelles idées. Retrouvons-nous pour échanger et imaginer des actions collectives !

Marseille, évolution d’une ville: L’heure exquise

L’HEURE EXQUISE
JEUDI 15 DÉCEMBRE – 20H15
suivi d’une rencontre avec Luigi Filotico, réalisateur & architecte

300x168

L’heure exquise.
1981 – France – 61 min. – documentaire.
Avec Jean Maurel, Isabelle Fenech, Jean Allio…
Après La Vieille Dame Indigne, René Allio fait pour la troisième fois de sa ville natale, plus que le décor, l’objet de son film.
L’Heure exquise est une « exploration sentimentale », selon les mots du réalisateur, dans les quartiers de Saint-Gabriel, Saint-Mauront et la Belle de Mai, à la découverte de « l’histoire vraie » de sa famille, immigrés italiens, venus travailler sur les chantiers marseillais. La qualité des images 16mm, la beauté des cadres de Denis Gheerbrant le grain particulier de la voix off de René Allio, la nostalgie douce de ses propos, la finesse de son écriture, ont une puissance poétique qui donne au film son caractère exceptionnel.
Projection suivie d’une discussion avec Luigi Filotico autour des trajectoires et évolutions de la ville dans le temps.

Luigi Filotico est un réalisateur et producteur italien, basé à Marseille. Après des études d’architecture à Milan et aux Beaux-Arts d’Orléans, ainsi qu’une formation en documentaire à La Fémis, il fonde en 2011 la société de production Caminante, pour réaliser et soutenir la production de films et images liées à l’art, l’architecture, l’urbanisme,  la musique, le design, la mode. Il est l’auteur de “Objet: Marseille ”(ED. L’erre de rien), un petit livre de photos et textes qui documente sa découverte de Marseille lors de son arrivée en 2002.

Tarifs habituels (4,5€ pour les membres de la MAB)
En partenariat avec La Maison de l’Architecture de Bourgogne et Latitude21

La fête du court-métrage

Vendredi 16 décembre à partir de 20h00

20h00 / Carte blanche à Canal +

222823

En présence de Stephan Castang.

Les Programmes Courts et Créations, fervents défenseurs des courts métrages, décident de mettre à l’honneur 6 réalisateurs de talent. Comique, philosophique et dramatique, ce panorama vous plonge dans un cru bouillonnant de créativité, une sélection de pépites éclectiques ayant marqué les écrans en 2016 !

****
Entracte avec pot offert !
****

22h00 / Festival International de
Clermont Ferrand

ghost_cell_4

5 films, dont les 3 Prix du Public, issus du palmarès du dernier Festival du Court Métrage de Clermont-Ferrand, le rendez-vous incontournable des fans du genre. Animation, fiction, exploration, humour et réalités contemporaines : le tout condensé en 75 minutes d’émotions brutes.

Soirée en partenariat avec Plan 9 et l’Aparr.
Séance gratuite dans la limite des places disponibles

Rencontre avec le réalisateur Sébastien Laudenbach

LA JEUNE FILLE SANS MAINS
Vendredi 23 décembre à 18h00

568257-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Le réalisateur Sébastien Laudenbach viendra à la rencontre du public après la projection du film
présenter ses étapes de travail, planches de dessins, extraits de films qui l’ont inspirés et des séquences inédites…

De Sébastien Laudenbach. 2016. 1h13. Avec Anaïs Demoustier, Jérémie Elkaïm, Philippe Laudenbach Dès le 14 décembre sur nos écrans.
Durée de la séance (film + rencontre animée) : 2h30. À partir de 12 ans et pour toute la famille !

Au commencement, il y a ce conte des frères Grimm, d’une cruauté inouïe. Où un meunier à bout de force, affamé et ruiné, vend sa fille au diable, contre une rivière d’or et l’illusion du bonheur. Coupe les mains de la belle innocente pour mieux la livrer, souillée et mutilée, à son tourmenteur. Et ce n’est que le début d’une longue litanie de malheurs, noyades, trahisons, traques et tentatives d’infanticide…

ljfsm-photo_03

De cette implacable récit métaphorique sur la noirceur de la nature humaine, Sébastien Laudenbach tire un film lumineux, une œuvre qui ne cesse de se réinventer sous nos yeux. Suggérées en quelques traits sûrs et gracieux, dont la pureté rappelle le travail de Matisse, les silhouettes se forment et se défont : le mouvement des corps est aussi celui du dessin en train de naître, de s’élancer sur le papier. Dans ce tableau si vivant, aéré par un vaste fond blanc, les couleurs surgissent en léger décalage, en transparence, en superposition, animent de bleu profond le feuillage d’un arbre, le rouge alarmant d’une traînée de sang… On retrouve aussi un peu de Raoul Dufy dans cette vibration, cette drôle de chorégraphie à contre-temps entre les lignes claires et les divagations du pinceau.

ljfsm-photo_10Au delà de sa beauté méditative, à couper le souffle, le film s’empare du conte initial avec une liberté et une poésie étonnantes. A travers les aventures fantastiques de La Jeune fille sans mains, il brode sur sa trame rêveuse les thèmes les plus sombres –  la toxicité de certains rapports parents-enfants, la vénalité, la lâcheté, la violence – mais aussi les choses les plus simples – la sexualité, l’amour, l’enfantement, la jouissance d’être vivant – avec la même candeur limpide, la même sincérité délicate, mais frontale. Pas de fausse pudeur à la Disney, dans ces scènes où le lait jaillit joyeusement d’un sein, où le diable est nu. Ce n’est pourtant pas qu’un film « pour adultes ». Il invite simplement, et autrement, tous les publics, enfants compris, à contempler sans ciller la danse de l’art et de la vie.

Tarifs habituels (4,5€ pour les moins de 18 ans)
Pré-vente à l’accueil du cinéma

Souscription

que-viva-eldo copie

Un grand merci !

Grâce à vos nombreux dons et à l’intervention de la Ville de Dijon, nous avons pu éviter la fermeture en 2015. Vous avez été plus de 600 à répondre à notre appel ! Sans vous, nous étions cuits !
Le comité de soutien, spontanément créé au printemps dernier, a joué un rôle déterminant dans le sauvetage in extremis de l’Eldorado, seule salle indépendante de l’agglomération.
Toute l’équipe de l’Eldorado adresse donc à toutes les personnes qui se sont mobilisées un remerciement vif et chaleureux. Vous êtes un rempart bien vivant contre la concentration industrielle qui tend à transformer le moindre espace de nos vies.
L’année 2016 va être déterminante. Nous allons tout faire pour maintenir et renforcer les écrans indépendants sur la Ville, condition de la diversité des films, des tarifs bas et d’une éducation régulière et populaire au cinéma sur Dijon.
Nous vous tiendrons au courant !

L’Eldo

Nous recherchons des afficheurs et
un facteur pour nos programmes !!!

facteur

si vous souhaitez rejoindre
notre équipe de bénévoles,

contacter Léa ou Romain
03 80 66 51 89 / eldo@wanadoo.fr

Bonne nouvelle !

La ligne de bus n° 5 qui s’arrête devant
l’Eldorado évolue à partir du 29 août.

Il vous sera désormais plus facile
et plus rapide de venir au Cinéma !

Plan Divia L5

Plus de détails sur le site Divia ICI

facebook twitter

pour vous inscrire à notre newsletter envoyez-nous votre demande à eldo(@)orange.fr

iconeSOURDlogoPMRwoody_allen1

Les moindres recoins du cinéma sont accessibles aux personnes à mobilité réduite et nos salles sont équipées de boucles magnétiques pour les appareils auditifs. Les gens délicats, en analyse depuis plus de 5 ans et qui aiment Woody Allen ont également accès à nos salles.