L’agenda des événements

Festival À pas contés
La petite séance, deux jours de cinéma pour petits et grands
du samedi 13 au dimanche 14 février

Toute la mémoire du monde
En partenariat avec l’ADRC, l’AFCAE
et la Cinémathèque Française
à partir du 12 février

Soirée-débat : En quête de sens
En partenariat avec Intinéraires Singuliers
mardi 16 février à 20h15

Rencontre avec Stuart Stuaples
Projection de The Waiting room suivie d’une rencontre en salle
Dans le cadre du Festival GéNéRiQ
Lundi 23 février à 20h15

Rencontre avec Claire Simon
à l’occasion de l’avant-première de :
Le bois dont les rêves sont faits
Jeudi 31 mars à 20h00

Toute la mémoire du monde

L’Agence pour le Développement Régional du Cinéma (ADRC) et l’Association Française des Cinémas d’Art & Essai (l’AFCAE) s’associent au Festival international du film restauré Toute la mémoire du monde, organisé par La Cinémathèque française, du 12 au 25 février 2016.

À cette occasion, plusieurs séances du festival se dérouleront à l’Eldorado. Vous pourrez ainsi voir ou revoir 4 chefs-d’œuvre restaurés et numérisés, et participer aux deux rencontres spéciales que nous organisons. (Séances aux tarifs habituels, atelier Grand/Petit : 8€)

……………………………………………

12 février à 20h
INSIANG

de Lino Brocka. Philippines. 1976.
Avec Hilda Koronal, Mona Lisa, Rez Cortez.

insiang

……………………………………………

 19 février à 20h
RAN

de Akira Kurosawa. Japon. 1985.
Avec Tatsuya Nakadai, Nezu Jinpachi, Masayuki Yui.

ran2

……………………………………………

 22 février à 14h
LE VOLEUR DE BAGDAD

Séance suivie de l’atelier GRAND/PETIT, animé par Francesca Veneziano de la Cinémathèque française

de Ludwig Berger, Michaël Powell et Tim Whelan. Grande-Bretagne.1940.
Avec Conrad Veidt, Sabu, June Duprez

le voleur de bagdad

……………………………………………

 26 février à 20h15
LA VISITE OU MÉMOIRES ET CONFESSIONS

Séance présentée par Hervé Aubron – rédacteur en chef adjoint du Magazine littéraire et critique aux Cahiers du Cinéma.

de Manoel de Oliveira. Portugal. 1982. Avec Manoel de Oliveira

la visite2

Plus d’informations sur les films ICI

Soirée-débat : En quête de sens

EN QUÊTE DE SENS
Mardi 16 février à 20h15

marc et satish

En partenariat avec Itinéraires Singuliers

documentaire de Nathanaël Coste, Marc de la Ménardière. France. 1h27. Avec Vandana Shiva, Pierre Rabhi, Hervé Kempf…

Ni un film environnemental, ni un film de voyage, ni réellement fictionné, ni totalement documentaire, incarné mais pas intimiste, ce film ressemble au road-movie d’une génération désabusée à la recherche de sagesse et de bon sens.  En rapprochant les messages d’un biologiste cellulaire, d’un jardinier urbain, d’un chamane itinérant ou encore d’une cantatrice présidente d’ONG, Marc et Nathanaël nous invitent à partager leur remise en question, et interrogent nos visions du monde. Ce documentaire a été coproduit grâce à une campagne de financement participatif qui a mobilisé  963 internautes. Il est distribué de manière indépendante par l’association Kamea Meah.

En partenariat avec Itinéraires Singuliers, Attac 21, Oxfam21, Germe de Blé, Cagnotte Solidaire.

Dans le cadre de l’ouverture de la Biennale D’art Singulier qui se déroulera sur Dijon au jardin de l’arquebuse du  3mars au 3 avril sur le thème de « la quête »

Soirée suivie d’un débat « Singulier-pluriel »

Tarifs habituels
Pré-vente à l’accueil de l’Eldorado

 

Rencontre avec Stuart Staples

RENCONTRE AVEC STUART STAPLES
leader et chanteur du groupe Tindersticks
MARDI 23 FÉVRIER À 20H15

maxresdefault

Projection de « The Waiting room », un récit collaboratif en images :
11 courts-métrages pour accompagner chacune des chansons de l’album Tindersticks
suivie d’une rencontre en salle avec Stuart Staples

Dans le cadre du festival GéNéRiQ et du concert de Tindersticks – mercredi 24 février au Grand Théâtre de Dijon

Il y a de cela un an, Calmin Borel, l’un des organisateurs du festival International du Court Métrage de Clermont-Ferrand nous contactait pour un projet un peu particulier.

Stuart Staples, le leader de Tindersticks l’avait sollicité pour travailler autour de la sortie de son nouvel album, à venir début 2016. Il avait une idée qui lui tenait à coeur depuis des années, et pour la première fois un peu de temps pour la réaliser: accompagner chaque chanson de l’album à venir (le dixième) d’un court-métrage réalisé par différents vidéastes. Calmin nous proposait de travailler avec eux à la production de ce projet qui serait présenté en Avant Première lors du 38e festival International du court métrage de Clermont sous forme d’un concert exceptionnel incluant les projections live, puis d’un moyen métrage projeté pendant toute la durée du festival.

Ce coup de fil sonnait comme une promesse de collaboration rêvée. Rêve de travailler étroitement avec un groupe dont on admire le travail depuis de très nombreuses années. Rêve de contribuer à l’existence d’un projet dont l’évidence est totale: on a mainte fois vanté les vertus cinématographiques de l’univers musical du groupe, et les bandes originales des films de Claire Denis depuis Nénette Et Boni en 1996, sont là pour attester des rapports intimes qui existent entre images et musique chez Stuart. Qu’il veuille renverser un peu les rôles et travailler l’image comme contrepoint de sa musique semblait particulièrement naturel.

Restait à rencontrer Stuart, préciser avec lui le projet et notre rôle. Un aller retour chez lui, à La Souterraine, suffit à nous embarquer pour de bon dans l’aventure. L’homme est passionné, bienveillant, ouvert, décidé, réservé, chaleureux, enthousiaste, et avec une idée déjà forte du projet dans lequel il se propose d’intégrer quelques films qu’il a lui-même réalisé. C’est la promesse d’un film collaboratif qui soit cohérent et aille au-delà du simple agrégat de clips.

Après plusieurs mois de travail, et avec l’aide de Calmin qui lui proposera certaines collaborations, le film ‘The Waiting Room’ est en cours d’achèvement. Il est beau, personnel et racé, portant la trace de chaque collaborateur choisi avec attention, et traversé par la vision cohérente du projet que Stuart a porté tout du long avec brio.

Il intègre des collaborations de Christoph Girardet, Pierre Vinour, Claire Denis, Rosie Pedlow and Joe King, Gregorio Graziosi, Richard Dumas and Gabriel Sanna.

 

Tarif unique 6€ – Tarif Carte Culture 3,5€
Pré-vente disponible à l’accueil de l’Eldorado

 Plus d’information sur le festival GéNéRiQ : http://www.generiq-festival.com

ATELIER CINÉMA « spécial court-métrage »

SAMEDI 12 MARS
9H00 – 12h00 / 13h00 – 16h00

atelier

Durée : 6 heures (2 x 3 heures dans la même journée). Public : adultes et adolescents. 20 €
Préparation, tournage et montage d’un court-métrage en une journée ; déjeuner offert à la pause.

Inscription obligatoire à l’accueil de l’Eldorado
ou par téléphone 03 80 66 51 89

 logo  Eldo couleur LOGOcinéDVdijonLOGO CotedOr

Rencontre avec Claire Simon

Jeudi 31 mars à 20h00
Rencontre avec Claire Simon

autour de l’avant première de :

Le bois dont les rêves sont faits

le-bois-dont-les-reves-sont-faits

Le bois dont les rêves sont faits. De Claire Simon. France/Suisse. 2016. 2h26. Sortie nationale le 13 avril à l’Eldorado.

Pendant un an, au fil des saisons, la caméra de Claire Simon a parcouru le bois de Vincennes à la rencontre de ses « habitants ». Avec pudeur, la cinéaste observe les habitudes quotidiennes et recueille les confessions des adeptes bigarrés de cette forêt urbaine. Lieu de travail pour les prostituées, de détente pour les familles, de drague pour les homosexuels, de vie pour un couple de marginaux, d’entraînement pour de nombreux cyclistes, de souvenirs émus pour la fille de Gilles Deleuze… L’identité singulière et multiforme de cet environnement naturel unique est captée avec empathie et poésie par la cinéaste. Au gré des discussions, le bois se révèle comme un microcosme inspirant où, l’espace d’un instant, la liberté, la diversité et la tolérance sont à nouveau au cœur de la vie.

Tarifs habituels. Pré-vente des places à l’accueil du cinéma.

Souscription

que-viva-eldo copie

Un grand merci !

Grâce à vos nombreux dons et à l’intervention de la Ville de Dijon, nous avons pu éviter la fermeture en 2015. Vous avez été plus de 600 à répondre à notre appel ! Sans vous, nous étions cuits !

Le comité de soutien, spontanément créé au printemps dernier, a joué un rôle déterminant dans le sauvetage in extremis de l’Eldorado, seule salle indépendante de l’agglomération.
Toute l’équipe de l’Eldorado adresse donc à toutes les personnes qui se sont mobilisées ces derniers mois un remerciement vif et chaleureux. Vous êtes un rempart bien vivant contre la concentration industrielle qui tend à investir le moindre espace de nos vies. 

Toutes les photos que vous nous avez confiées en même temps que vos dons, vont passer dans nos salles à partir du 3 février. Vous allez continuer d’habiter les lieux de bien des manières pour notre plus grand plaisir !
Pour ceux qui nous l’avait demandé, les justificatifs de défiscalisation vous seront envoyés dans les jours qui viennent.

L’année qui commence va être déterminante. Nous allons tout faire pour maintenir et renforcer les écrans indépendants sur la Ville, condition de la diversité des films, des tarifs bas et d’une éducation régulière et populaire au cinéma sur Dijon.
Nous vous tiendrons au courant !

L’Eldo

Nous recherchons des afficheurs et
un facteur pour nos programmes !!!

facteur

si vous souhaitez rejoindre
notre équipe de bénévoles,

contacter Léa ou Romain
03 80 66 51 89 / eldo@wanadoo.fr

logoPMR iconeSOURD  woody_allen1
Les moindres recoins du cinéma sont accessibles aux personnes à mobilité réduite et nos salles sont équipées de boucles magnétiques pour les appareils auditifs. Les gens délicats, en analyse depuis plus de 5 ans et qui aiment Woody Allen ont également accès à nos salles.