Architecture & Cinéma

CENTRO HISTORICO
Mardi 13 Juin à 20h15

Projection exceptionnelle du film d’Aki Kaurismäki, Manoel de Oliveira, Pedro Costa, Victor Erice. Portugal. 2012. 1h30. VOST.

Centro Historico n’est pas sorti dans les salles françaises. C’est donc avec une immense joie et beaucoup d’émotion que nous vous le proposons à l’occasion de la dernière séance de l’année du cycle Architecture & Cinéma.

Centro Historico est un film à quatre voix réalisé dans le cadre de “Guimarães 2012, Capitale européenne de la Culture”. La première partie, O Tasqueiro, est du finlandais Aki Kaurismäki. Elle raconte une journée de la vie d’un barman solitaire dans le centre historique de Guimarães. Le deuxième segment, Lamento da Vida Jovem, a été confié à Pedro Costa. Le réalisateur portugais y retrouve le personnage cap-verdien Ventura, héros de son film En avant, jeunesse, pour un étonnant voyage en ascenseur, lieu surréaliste de confrontation avec la mémoire. L’espagnol Victor Erice s’est chargé de la troisième partie, Vidros Partidos, où il explore les locaux de l’ancienne filature et usine textile de Rio Vizela, un des plus grands centres de production textile d’Europe, fermé en 2002, et recueille les témoignages de personnes qui y ont travaillé. Manoel de Oliveira, du haut de ses 104 ans, conclut avec O Conquistador, Conquistado, où il évoque avec ironie une nouvelle « conquête », celle du centre historique de Guimarães par un groupe de touristes.

Séance suivie d’une discussion avec l’architecte portugaise Natalina da Costa.

Natalina da Costa, architecte à Neuville-sur-Seine, a vécu son enfance au cours des années 80 à 90 à Lousada, ville située à 25 km de Guimarães.
« Centro Histórico est une commande faite par « Guimarães Capitale Européenne de la Culture 2012 » pour promouvoir la ville. La mémoire est un thème commun aux quatre courts-métrages qui composent le film. À Guimarães et au Portugal en général, le temps arrêté dans le passé (celui de O Tasqueiro) co-existe encore aujourd’hui avec le temps présent (celui de O Conquistador, Conquistado), mais il s’éteint petit à petit. Ce film, cette commande, traduit l’incertitude et la nostalgie vécue par une génération de portugais qui comme moi qui appartiennent à plusieurs temps et qui peuvent seulement raconter à leurs enfants des réalités qui existent de moins en moins. Guimarães est la ville depuis laquelle le Portugal est né en tant que nation indépendante il y a mille ans environ. Son centre historique a été inscrit à la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 2001, ironiquement, depuis, comme le raconte Manoel de Oliveira, il a été progressivement conquis par les touristes étrangers. Comme bien d’autres villes portugaises, d’abord Faro et Albufeira (Algarve), maintenant Lisbonne, Porto, etc….
Est-ce que les mémoires projetées par ce film peuvent nous aider à définir ce que nous, portugais, sommes devenus aujourd’hui?  » (Natalina da Costa)

Soirée organisée en partenariat avec La Maison de l’Architecture de Bourgogne & Latitude21

Tarifs habituels / Prévente à l’accueil du cinéma / En-cas aux consonances portugaises offert à l’issue de la projection

Publicités