L’éternel jour de la marmotte…


C’est qu’il s’étire, presque à l’infini désormais, ce temps licencieux sans cinéma… Ici les idées n’ont pas manqué, nous nous sommes bien occupés et nous nous occupons toujours, même si aujourd’hui, comme pour beaucoup, la dilatation du quotidien gagne du terrain…nous laissant parfois comme de belles biches vagabondes soudain figées net par les phares aveuglant d’un camion de fortune. Si nous avons l’âme ductile et l’esprit élastique, nos corps si solides réclament du grain à moudre.
De l’action que diable, pour ravigoter nos chairs et ré-articuler nos squelettes ! Après le dessin, l’impression, l’assemblage, la couture et la coupe, gestes conjugués ayant permis la création (intégrale ! ) de carnets sérigraphiés, après avoir porté, plié, déplié, classé, enregistré des milliers d’affiches de films (80 pages sont disponibles sur notre site ! ), après avoir recyclé, gravé, découpé, fait tremper de vieux programmes pour créer d’inédites pochettes surprises qu’allons-nous donc bien pouvoir faire, nous demanderez-vous… ?

De menus travaux bien-sûr !
Nous souhaitons aménager au chausse-pied un mini coin cuisine qui s’avèrera salvateur pour les pots, les apéros, les grignottis, les soupes party et les crêpes en folie qui nous attendent sous peu !


Pour ce faire, nous avons besoin et de matériel, et de compétences, dont voici la liste :
Matériel recherché :
-1 petit frigo bas (sans partie congélation/freezer).
-1 chauffe-eau de 30 litres.
-1 évier bac simple avec partie égouttoir pour pouvoir faire la vaisselle.
-1 petit lave-vaisselle (9-10 couverts).
-1 belle planche de bois 90cm x 140cm mini pour faire un plan de travail.
-1 belle planche de bois 70cm x 140cm mini pour faire un autre plan de travail, eh oui !
– des tasseaux de bois de 4cm x 4 cm ou 5cm x 5 cm.
– de belles planches de bois mini 20cm de profondeur pour faire des étagères par-ci par-là.
– des carreaux de faïence pour mettre au dessus de notre évier. (Ils peuvent être dépareillés, s’ils sont jolis, on en fera notre affaire !)
Compétences recherchées :
– plomberie (démonter un WC, raccorder un évier, un chauffe-eau et un lave-vaisselle, surélever un robinet)
– pose de faïence
– électricité (raccorder un chauffe-eau)
Donc si vous avez ceci ou savez faire cela, merci de nous écrire un courriel (eldo@orange.fr / mettre en objet : travaux cuisine) avec vos coordonnées téléphoniques en précisant ce que vous pouvez nous offrir comme matériel et/ou compétence et nous vous rappellerons rapidement pour planifier tout cela ensemble !
ET NOUS SOMMES ÉVIDEMMENT TOUJOURS LÀ TOUS LES MERCREDIS DE 13H À 18H !
pour récupérer vos affiches, pour déposer des DVDs et en dénicher de nouveaux dans nos bacs à prix libre, pour feuilleter nos carnets hauts en couleurs, pour emprunter un livre de notre bibliothèque cinéphile, être tenté par un sac eldo en coton bio ou hésiter sur une pochette surprise, venez venez venez , nous serons ravis de vous voir !
NOTA BENE :
La pochette surprise se renouvelle : exit Tim Burton et Charlie Chaplin -il en reste quelques exemplaires, précipitez-vous!-, bienvenue à Jim Jarmusch et à Pixar.
Lubitsch ayant été moins plébiscité, il est toujours là !
Et c’est pas peu dire qu’il est savoureux, ce bouquin !
JIM JARMUSCH, UNE AUTRE ALLURE par Philippe Azouzy
Quand ils marchent dans les rues de New York, Tanger, Détroit, Séville, Paterson, les héros des films de Jim Jarmusch fabriquent un secret. Une autre allure, pour un autre temps.Dans ce petit livre passionnant, Philippe Azoury examine film après film l’œuvre de Jarmusch, sous l’angle du temps, du rythme, de la cadence. En effet, de tous les cinéastes d’aujourd’hui, Jim Jarmusch est sans doute celui qui se démarque le plus de ses contemporains par sa perception et son rendu du mouvement, de l’histoire, du paysage.
  
GÉNIE DE PIXAR par Hervé Aubron
Toy Story, Wall-E, Vice-versa, Coco… Le studio Pixar est devenu le bon génie de l’animation numérique.
Parler des studios Pixar, c’est parler de l’histoire du cinéma d’animation depuis Disney jusqu’à aujourd’hui ; des histoires qui plaisent aux enfants et celles qui plaisent aux adultes ; de la révolution informatique et numérique ; de l’avenir de l’espèce humaine. C’est parler de nous, de nos rêves et de notre destin. Parler d’une réussite industrielle incontestable qui est aussi une réussite artistique éblouissante. Impossible en somme de s’intéresser à l’état du cinéma et des images, des technologies et des représentations sans passer par le Génie de Pixar.