En attendant les hirondelles

De Karim Moussaoui. France. 2017. 1h53.
Avec Mohamed Djouhri, Sonia Mekkiou, Mehdi Ramdani …

– Horaires des séances du 15 au 21 novembre –

Mer, Ven, Sam: 11h45 | 18h00
Jeu, Mar: 12h00 | 20h00
Dim: 11h45 | 20h00
Lun: 11h45

 Aujourd’hui, en Algérie, trois histoires, trois générations. Mourad, un promoteur immobilier, divorcé, sent que tout lui échappe. Aïcha, une jeune fille,est tiraillée entre son désir pour Djalilet un autre destin promis. Dahman, un neurologue, est soudainement rattrapé par son passé, à la veille de son mariage. Ces personnages se croisent mais n’ont en commun que d’être à un tournant qui demande du courage. Dans les remous de ces vies bousculées, passé et présent se télescopent pour raconter l’Algérie contemporaine. Avec ce premier long-métrage, Karim Moussaoui nous embarque dans un road-movie à travers les villes, banlieues, déserts et villages, les classes sociales, les us et coutumes et les générations. Le cinéaste exprime sa relation contradictoire aux Algériens, à la fois critique et empathique, sans jugement mais aussi sans complaisance. Sa caméra accompagne les personnages puis les délaisse pour en suivre d’autres. Le film tire son originalité de son côté poétique avec des plans d’une justesse et d’une beauté absolues et des moments sublimes, où la musique joue un grand rôle, et où parfois tout s’anime dans la danse. Un beau mélange d’émotions.

La bande annonce ICI

La revue de presse ICI

Publicités