Cycle Kira Mouratova

Kira Mouratova

Kira Mouratova est née le 5 novembre 1934 à Soroca dans la Bessarabie alors roumaine (actuellement en Moldavie) et soviétique à partir de 1940. Elle est diplômée de l’Institut fédéral d’État du Cinéma (VGIK) de Moscou en 1962 et se met à travailler pour le studio d’Odessa. Après la réalisation d’un court métrage, Au bord du ravin abrupt (У крутого яра), elle réalise avec Alexandre Mouratov Notre pain quotidien (1964). En 1967, son premier grand film, Brèves rencontres (Короткие встречи), épinglant ouvertement la bureaucratie soviétique, est peu apprécié par la censure soviétique. Son film suivant, Longs adieux (Долгие проводы) est lui censuré jusqu’en 1987. Par la suite, l’activité créatrice de la réalisatrice sera partiellement bridée jusqu’au début de la Perestroïka, en 1986. Avec la ressortie de ses films précédemment censurés, en 1987, la popularité de Kira Mouratova grandit, en URSS, comme à l’étranger. Elle est ainsi membre du jury lors de la Mostra de Venise en 1990. Cette notoriété lui permettra de continuer à réaliser y compris pendant les années de crise succédant à la dislocation de l’Union soviétique. Elle signe alors certains de ses meilleurs films, comme Le Syndrome asthénique (Астенический синдром), primé au Festival de Berlin en 1990.

Les films du cycle
– à partir du 2 octobre –

BREVES RENCONTRES (Korotkie Vstrechi)
1967
LES LONGS ADIEUX (Dolgie provody)
1971
PARMI LES PIERRES GRISES
1983
CHANGEMENT DE DESTINEE
1987
LE SYNDROME ASTHENIQUE
1989
Publicités