Huit heures ne font pas un jour

RFA. 1972. VOST. Avec Gottfried John, Hanna Schygulla, Luise Ullrich, Werner Finck, Irm Hermann, Wolfgang Zerlett, Wolfgang Schenck, Peter Gauhe, Renate Roland, Kurt Raab…

Huit heures ne font pas un jour – Episode 1 : Jochen et Marion : Affiche

Épisode 1 : Jochen et Marion (1h42)
Épisode 2 : Mamie et Gregor (1h40)
Épisode 3 : Franz et Ernst (1h33)
Épisode 4 : Harald et Monika (1h30)
Épisode 5 :
Irmgard et Rolf (1h30)

C’est soir de fête chez les Krüger-Epp, famille typique de la classe ouvrière de Cologne. Tous les membres du clan sont réunis pour fêter les soixante ans de la grand-mère, une veuve un peu fantasque qui vit chez sa fille, son gendre et son petit-fils Jochen. Alors que ce dernier est parti ravitailler la troupe en champagne, il croise sur son chemin la jolie Marion et l’invite à se joindre à eux. Ce sera le début d’une grande histoire d’amour entre cet ouvrier toujours prêt à lutter pour plus de justice sociale dans son usine et cette jeune femme moderne et émancipée qui travaille dans un journal local. Entourés par leur famille, collègues et amis, Jochen et Marion apprendront à partager ensemble les joies et les difficultés du quotidien…

Dans cette série en cinq épisodes produite par la chaîne allemande Westdeutscher Rundfunk (WDR), le scénariste et réalisateur Rainer Werner Fassbinder décrit le quotidien d’une famille de la classe ouvrière en soulignant l’importance de la vie en dehors du travail car, comme l’indique son titre, les huit heures de travail réglementaires ne suffisent pas à remplir une journée. Première tentative sérieuse à la télévision allemande de combiner critique sociale et divertissement populaire, Huit heures ne font pas un jour aborde avecempathie et humour des problématiques clés telles que la question de la solidarité au travail, le problème des loyers élevés ou du divorce… Fassbinder offre une alternative passionnante au monde factice et illusoire habituellement représenté à la télévision, constitué d’hommes et de femmes bien éloignés du téléspectateur moyen. Autour du couple Jochen et Marion, respectivement interprétés par les formidables Gottfried John et Hanna Schygulla, évoluent une quinzaine de personnages auxquels de nombreux acteurs phare de Fassbinder viennent prêter leurs traits (Irm Hermann, Wolfgang Schenck, Hans Hirschmüller), accompagnés par de « nouveaux venus » comme Luise Ullrich, l’inénarrable grand-mère, et Werner Finck dans le rôle de son compagnon. Première incursion de Fassbinder dans l’univers de la série télévisée, Huit heures ne font pas un jour est devenu un véritable phénomène de société lors de sa diffusion, passionnant les familles, créant moult débats entre critiques, intellectuels et ouvriers. À l’heure de l’âge d’or des séries télévisées, il est indispensable de découvrir les premiers chefs-d’œuvre du genre dont Fassbinder a été l’un des grands représentants européens avec Le Monde sur le fil et Berlin Alexanderplatz. Resté totalement inédit en France, Huit heures ne font pas un jour est à admirer dans sa magnifique restauration 2K !

 

Publicités